Sur la route vers le nord, longue et ponctuée par des nuits en motel : la douche, le linge mais pas de musique malgré nos tentatives en ville.

Le convoi avance vite grâce au 2 chauffeurs Patrice et Gary, qui se relaient pour nous faire traverser 1250 Km couvrant ainsi la moitié du trajet vers le Nord en une journée.
Le premier arrêt à St Louis se solde par un tour en ville sans pouvoir se poser au coin d’une rue pour donner du son. Frustrés de ne pas pouvoir garder le ryhtme d’un ou plusieurs concerts par jour comme en Louisiane, nous passons la nuit dans le secteur avant de remonter dans le bus direction Minneapolis.

Nous ferons une étape avant Twin city, vers Cedar Rapids pour arriver tranquillement chez Charles et Emily et passer 4 jours sur place. Trois concerts sont prévus sans compter les manches qui en plus d’être une occasion de jouer, sont des sources de revenus pour alimenter le projet, payer les nuits d’hôtel ou les repas.

L’ambiance est bonne, la vie commune à 25 personnes est propice aux affinités mais aussi aux travers au delà desquels il est compliqué de passer mais pas impossible puisque nous le faisons.

Un coup de fil au local à Montreuil nous prouve bien que l’équipe 2 de la tournée trépigne sur la rampe de lancement pour arriver a Chicago le 13 Mai, et que l’activité de l’association est assurée notamment les concerts ou manches importantes en cette saison haute pour tous les joyeux fanfarons comme nous.
Le programme de juin est par exemple plein de concerts, rendus des partenariats de la tournée ou concerts « classiques ».

Le bus a définitivement pris sa place comme la maison ambulante, chacun y vaque a ses occupations, musicales ou pas.
Qui d’un livre, qui d’une flûte joyeuse ou d’une discussion passionnée autour de notre monde tel qu’il est avec ses multiples joies et innombrables injustices.
Un ballon permet de dépenser le surcroît d’énergie accumulé de ne pas avoir joué.

Comme pour le repérage de l’année dernière nous; Nina, Rachid et votre serviteur, réservons les hôtels à la volée juste avant d’arriver sur place, tandis qu’une connexion internet au fast food est l’occasion pour chacun de se ruer sur le virtuellisime web raconter son petit bout de vie ou prendre les nouvelles de l’hexagone.

La résidence à Minneapolis, les concerts sur place, tous cela vous sera donné à lire tres vite après les quelques miles nous séparant de la ville de Prince.

Article suivant